ARCore, la riposte de Google pour démocratiser la réalité augmentée


Google n'aura pas attendu bien longtemps avant de riposter face à Apple et son ARKit annoncé en juin. Le géant de l'internet vient en effet de dévoiler la version "preview" du SDK (kit de développement) ARCore dont l’objectif est de permettre aux développeurs de mettre au point des applications intégrant la réalité augmentée sous Android.

Un objectif de 100 millions d'appareils équipés lors de son lancement

ARCore est fonctionnel à partir d'Android 7.0 Nougat et est déjà compatible avec les smartphones Samsung Galaxy S8 et Pixel. Google fait savoir qu'il travaille avec d'autres constructeurs tels que Huawei, LG et Asus. L'idée du groupe américain est de pouvoir équiper 100 millions de smartphones avant l'arrivée de la version finale de l'outil. Une estimation plutôt réaliste dans la mesure où cette technologie ne nécessite aucun matériel supplémentaire pour fonctionner. Pas besoin par exemple de caméra double ou de capteur de profondeur type Projet Tango.

Concrètement, ARCore apporte surtout trois nouvelles fonctionnalités aux développeurs qui souhaitent intégrer de la réalité augmentée dans leur application:

- la suivi de mouvement particulièrement affiné (motion tracking) : le SDK utilisé pour cela les capteurs du smartphone et la camera pour ancrer beaucoup plus précisément les objets virtuels;

- la détection avancée de surfaces : l'outil est capable de détecter les tables, les planchers, les tapis et les murs, afin de pouvoir disposer les objets virtuels dans des endroits qui font vraiment sens;

- mesure de lumière : l'outil mappe l'environnement mais prend aussi en compte la lumière ambiante, ce qui permet un rendu plus réaliste et homogène par rapport à son environnement, avec les effets d'ombre et de changement de teintes correspondants.

Intégration avec les outils existants