• Romane

Comment bien débuter en photographie ?

« Photographier, c’est une attitude, une façon d’être, une manière de vivre. » Henri Cartier-Bresson.


Certes, un bon matériel photographique peut aider. Mais penser que seul le matériel fait l’artiste, c’est un préjugé souvent trop répandu. Cet article s’adresse aux débutants dans le domaine de la photographie. À ceux qui voudraient pouvoir se lancer. À ceux qui ont une attirance pour l’image figée. Mais aussi, à tous ceux à qui la photographie parle d’une manière ou d’une autre.


Le choix de l’appareil photographique est certes important pour se sentir à l’aise dans la pratique, mais ce n’est pas tout. Il y a énormément d’autres paramètres à prendre en compte pour pouvoir réussir une photographie. Le choix du sujet, la lumière amenée, la créativité, les idées, le positionnement et j’en passe.


Et surtout, ne jamais délaisser le manuel d’utilisation. Certes, il existe des tutoriels en tout genre et sur toutes les façons de prendre des photos sur le net, mais lire soi-même le manuel, trouver les options sur son appareil, lire chapitre après chapitre est un point de départ non négligeable. C’est comme étudier son cours dans un syllabus plutôt que de suivre des notes écrites par une tierce personne. Ça peut marcher, mais la base sera absente.


La différence entre un photographe et une personne qui aime prendre quelques images à droite à gauche réside souvent dans la connaissance des réglages. Notamment des différents modes. Le mode automatique ? On oublie. Les photos ne seront jamais aussi précises, aussi travaillées, aussi personnalisées. Je vous conseille de favoriser les autres modes qui demandent certes un peu plus de travail en amont, mais qui vous donneront au final, un meilleur rendu.

En utilisant le mode automatique, l’appareil photo fera tout à notre place, allant même parfois jusqu’à choisir un sujet qui n’était pas le nôtre. Apprendre les bases des réglages et des modes manuels permettra d’atteindre une créativité beaucoup plus développée.

L’idée est aussi de ne pas photographier tout et n’importe quoi passant à travers l’objectif de l’appareil. Il est aussi important de choisir son sujet, de le travailler, de le mettre en avant. De prendre le temps de construire l’ambiance. Toutes ces petites choses qui feront de la photo finale une oeuvre d’art.

Et bien sûr, la pratique fait l’artiste.


Nous allons parler maintenant de quelques règles photographiques.


Choisir son point de vue.

On distingue généralement trois différents types de point de vue.

  • Le premier, le plus courant est celui qui est pris à hauteur d’oeil humain (photo 1). On se trouve face au sujet, la perspective est neutre, on regarde droit devant soi.

  • Le second est la prise de vue en plongée (photo 2). Ici, le photographe va se trouver au-dessus du sujet et avoir une vue plongeante sur ce qui se passe derrière le sujet. Dans ce cas, les perspectives sont souvent déformées.

  • Et finalement la troisième correspond à la prise de vue en contre-plongée (photo 3), où le sujet sera placé au-dessus du photographe. On met en avant les éléments se trouvant au premier plan de l’image et on retrouve souvent une sensation de puissance dans la photo.



Les règles de composition.

Nombreuses sont les règles de composition dans le domaine de la photographie. Certaines sont plus utilisées que d’autres, tout dépend de ce que l’on souhaite mettre en avant. La plus connue est sûrement celle de la règle des tiers. On retrouve deux lignes verticales et deux lignes horizontales et le but est de positionner le sujet à l’intersection des lignes. On retrouve ensuite d’autres règles, comme celle de la profondeur du champ où on isole le sujet dans un arrière plan flou, ou celle dont les différentes lignes présentes dans l’image permettent aux yeux du spectateur d’être guidés vers les points essentiels de celle-ci.


L’exposition d’une photographie.

L’exposition fait référence à la quantité de lumière que l’objectif recevra. Ceci est un point très important en photographie. Il permet d’éviter tous les risques de sur-exposition et sous-exposition. La sur-exposition correspond au fait d’avoir intégré trop de lumière dans l’image, on se retrouve alors avec des zones « brûlées » qui effacent tous les détails de la photo. La sous-exposition est à l’inverse une image où la lumière est quasi inexistante et on se retrouve ici avec des zones trop sombres, trop noires, et dites « bouchées ».

Afin de contourner ces problèmes et d’avoir la meilleure exposition possible, on retrouve généralement trois paramètres à prendre en compte :

  • La sensibilité qui va déterminer la façon dont la lumière arrive sur le capteur, appelé ISO.

  • L’ouverture qui permettra de gérer la quantité de lumière qui entre dans l’appareil.

  • Et la vitesse d’obturation, qui permettra de gérer la durée d’exposition du capteur de l’appareil.


Je termine ici la première partie de cet article dédié à la photographie. Et je vous laisse avec quelques unes de nos photos plus artistiques. Si une seconde partie où l’on parle plus en détails des différents paramètres de base vous intéresse, faites-en nous part !



See you next time,

Romane d’Underside. 👋🏻

Liens principaux
Identification de besoins et création d'idées
Développement de solutions digitales
Nous contacter

info@underside.be

+32 2 335 26 40

Déploiement de solutions, support & maintenance
Notre solution de gestion d'écrans à distance
Nos autres solutions
Nos formations
Création de contenu et support marketing

Underside Data Privacy.

© 2020 by Trademark. Registered Logo.

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Twitter Icon