top of page

Le SEA.

Aujourd’hui, pour ce nouvel article, discutons un peu des différents référencements, et plus particulièrement du SEA. Que signifie ce terme et quels en sont ses avantages ? Le sujet sera divisé en plusieurs parties et sera couvert par une série d’articles, alors n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour n’en manquer aucun.


Le SEA et le SEO sont deux termes utilisés dans le langage d’un site web. C’est grâce à ces concepts que l’on permet à son site d’être référencé sur les moteurs de recherche et donc d’être visible auprès des internautes. On parle alors de notoriété et de visibilité d’un site web. Plus notre site web sera visible sur les moteurs de recherche (tels que Google, Bing, Yahoo…), plus nos produits et services seront connus et plus nous aurons de chance de les vendre. D’où l’intérêt pour une équipe marketing d’intégrer une stratégie SEO/SEA optimisée dans sa stratégie globale.

Qu’est-ce que le SEA ?

SEA signifie Search Engine Advertising, ou publicité payante.

Lorsque l’on souhaite se pencher sur le référencement payant de son site web, la première chose à faire est d’établir une stratégie précise et de choisir des mots-clés pertinents et en rapport avec son domaine. Grâce au SEA et à l’outil Google Ads, on va pouvoir générer du trafic sur son site web via des annonces diffusées sur Google ou sur d’autres sites partenaires.

En effet, la base du référencement payant s’appuie sur la réflexion et la création de mots-clés sur lesquels on souhaite se positionner. Pour le reste, ce sont les algorithmes des moteurs de recherche qui font en sorte d’afficher les publicités payantes les plus adéquates lorsque les internautes font leurs recherches.


Lorsqu’un résultat d’un moteur de recherche est sponsorisé, le tag « Annonce » apparait juste à côté de celui-ci. Ces résultats, provenant d’annonces de SEA, sont placés au-dessus des résultats organiques du SEO, de manière à se trouver en haut de page et à être mis en évidence.


L’objectif ? Générer des clics et amener les visiteurs des moteurs de recherche jusqu’à notre site web dans un premier temps, pour ensuite les faire continuer leur parcours au travers du funnel marketing établi. Où souhaite-t-on les amener une fois sur notre site et quelles actions souhaite-t-on qu’ils effectuent sont des exemples de questions à se poser dans l’établissement du dit funnel. On peut souhaiter qu’ils remplissent un formulaire de contact, qu’ils s’inscrivent à notre newsletter, qu’ils prennent un rendez-vous avec un commercial ou encore qu’ils achètent directement notre produit ou service.

D’inconnus, ces personnes vont progressivement devenir des visiteurs de notre site web, puis des prospects en manifestant de l’intérêt et en prenant des premières informations, ensuite des clients en concrétisant l’achat (que ce soit en ligne ou non), et finalement des ambassadeurs lorsqu’ils répéteront leurs achats et qu’ils parleront positivement de notre marque autour d’eux.


Si vous êtes dans le domaine du marketing, ces notions ne vous sont certainement pas inconnues. Votre stratégie globale repose sur ce parcours client et sur la définition d’actions percutantes et optimales permettant de faire passer les personnes d’un état à l’autre et de les convertir.

Inutile de vous faire un dessin, si votre objectif est de développer votre activité en ligne, il sera compliqué d’emmener votre cible jusqu’à la phase d'achat si elle ne passe pas d’abord par votre site web. Et pour cela, les outils principaux du numérique sont le SEO et le SEA, ou bien les boosts sur les réseaux sociaux, comme Facebook Ad Center ou LinkedIn Campaign Manager, qui permettent de rediriger les internautes sur votre site. Mais laissons les réseaux sociaux de côté pour l’instant et concentrons-nous sur le SEA.


Vous comprenez bien qu’intégrer une stratégie de SEA bien pensée et structurée dans votre stratégie globale est indispensable si vous souhaitez avancer dans cette direction.


Quels sont les avantages du SEA ?

Il existe de nombreux avantages au référencement payant.

  • La rapidité

Le SEA permet de placer son site très rapidement dans les résultats des moteurs de recherche. Si l’on souhaite un résultat rapide, c’est vers le SEA qu’il faut se tourner. A contrario, le SEO, référencement naturel, met beaucoup plus de temps à se mettre en place et joue sur le long terme.

  • La flexibilité

On peut modifier et/ou ajuster les annonces payantes à n’importe quel moment et observer les modifications presque en temps réel. Il est donc très facile de contrôler son budget, de mettre l’annonce sur pause et de la relancer.

  • La pertinence

Le SEA montre uniquement à l’internaute les annonces qui correspondent à ce qu’il est en train de rechercher, en fonction des mots-clés qu’il utilise. On augmente donc les chances qu’il clique sur un lien puisque cela répond à un besoin existant.


Comment bien utiliser le SEA ?

Afin de bien comprendre les tendances de -potentiels- visiteurs, il est important d’utiliser en parallèle un outil comme Google Analytics avant de se pencher sur les annonces payantes. Il est par exemple possible d’observer certaines données telles que les moments précis auxquels le site web a le plus tendance à être visité, de manière à pouvoir faire apparaître nos annonces payantes uniquement aux moments les plus propices.

On pourrait par exemple cibler les plages horaires du midi et le week-end si on souhaite cibler des parents actifs qui recherchent des activités à faire en famille, cibler les jours de la semaine de 9h à 17h si notre cible est la responsable achat d’une entreprise qui s’occupe notamment de l’achat de fournitures de bureau, ou encore cibler les plages horaires nocturnes pour cibler des personnes qui jouent à des jeux d’argent en ligne.


Nous l’avons déjà évoqué plus haut, le point le plus important en SEA est de bien cibler son public grâce à l’utilisation de mots-clés pertinents. Ces mots-clés seront bien entendu différents selon chacun de vos produits et de vos services. Évitons les requêtes trop larges et oublions les mots-clés qui nous parlent à nous. Faites preuve d’empathie, mettez-vous dans la peau de votre public cible et réfléchissez à ce qu’il taperait dans sa barre de recherche.

Pour valider ou non vos mots-clés, il peut aussi être intéressant de les tester auprès d’un échantillon test de votre public cible.

Comment vérifier que son SEA fonctionne ?

De nouveau, Google Analytics est l’outil parfait pour analyser, suivre et mesurer vos résultats. Il existe de nombreux critères que l’on peut analyser comme le taux de rebond, le temps passé sur une page, le nombre de formulaires remplis, le nombre de nouveaux visiteurs et le nombre d’internautes qui reviennent etc…

Est-ce que mon annonce sera d’office mise en première place si je paie ?


Malheureusement, non. Il existe un critère qui s’appelle le « Quality Score ». Le SEA reste un système qui met en concurrence les annonceurs par rapport à la qualité des annonces qu’ils proposent.

C’est parfois le plus généreux qui l’emporte, mais (heureusement !) pas toujours.


Si une annonce A a un taux plus élevé de clics qu’une annonce B, mais que l’enchère de cette première annonce est plus faible que l’annonce B, ce sera cette annonce A qui sera affichée plus haut.

N’oublions pas qu’en toutes circonstances, Google préférera la qualité de l’annonce, même si l’enchère est plus basse.

Alors à vos annonces et privilégiez la qualité en choisissant bien vos mots-clés et en utilisant du contenu dynamique et attractif pour augmenter le nombre de visites.

En SEA, il n’y a pas de recette miracle. Alors le meilleur conseil que l’on puisse vous donner, c’est de tester et retester sans cesse pour arriver à trouver ce qui fonctionne dans votre activité. Commencez petit, avec un budget modeste, et augmentez-le une fois la bonne combinaison trouvée.

Allez-y pas à pas le temps de vous faire la main.


On se retrouve très vite pour le prochain article de cette série dédié au SEO.

Restez connectés ! :)

See you soon,

Hélène & Romane. 🔥

35 vues0 commentaire

留言


bottom of page