Le SEO.

Précédemment, c’est le SEA, référencement payant sur les moteurs de recherche, qui a été mis à l’honneur. Aujourd’hui, c’est au tour du SEO, le référencement naturel, donc gratuit.


Qu’est-ce que le SEO ?

SEO signifie Search Engine Optimisation, il s’agit du référencement naturel.

Si l’on souhaite travailler son référencement naturel, il convient d’indexer son site web, ce qui permettra à Google de lire les différentes pages et de les proposer aux internautes en fonction des mots-clés recherchés.


Oui, mais comment indexer son site web ?

C’est assez simple au final. Il suffit de remplir certaines conditions afin que Google puisse prendre en compte le site lorsqu’il propose des résultats à ses utilisateurs :

  • Avoir un minimum de trois pages différentes sur son site web

  • Avoir au minimum 400 mots sur chaque page

  • Avoir un temps de vie de plus de deux semaines

Il existe plusieurs techniques que l’on peut mettre en place afin d’améliorer son référencement sur les moteurs de recherche (Google, Bing…). Nous verrons plus en détails ces différentes techniques dans cet article. (Google, Bing…). Nous verrons plus en détails ces différentes techniques dans cet article.

Une fois le site indexé, on peut commencer à travailler son SEO et le trafic organique de son site web. L’objectif ? Faire remonter ses pages dans le moteur de recherche de manière à ce que les utilisateurs tombent dessus plus facilement. Le but est de trouver les bons mots-clés, de créer une véritable stratégie web et de la suivre dans le temps. En effet, se retrouver en première page ne se fait pas en une nuit, c’est un travail sur le long terme.

Comment bien utiliser le SEO ?

Google, par exemple, note le degré de pertinence des différents sites web qu’il analyse. Ce degré de pertinence se mesure sur base de plusieurs critères. Au plus on gagne de points par rapport à ces critères de sélection, au plus on a de chances de se retrouver dans les premiers résultats de Google.


Il existe trois critères principaux.

  1. L’expérience utilisateur : il s’agit de tout ce qui touche à la façon dont l’utilisateur interagit sur notre site web. Cela inclut le taux de rebond (le pourcentage de visiteurs qui sont entrés sur la page d’un site web et qui ont quitté le site sans avoir été sur une autre page), le taux de conversion (le pourcentage de visiteurs ayant effectué une certaine action sur le site) et aussi l’apparence du site en elle-même.

  2. Les liens : un point très important pour Google est la présence des liens sur un site web. Plus il y en a, mieux c’est. Il conviendra donc d’inclure des liens qui amènent vers d’autres pages du site web ou des liens qui amènent d’un site web à un autre. Google vérifie aussi si les liens sont réels et amènent sur des URLs existantes et en rapport avec le site.

  3. Le contenu : le contenu est bien entendu tout aussi important. Le choix des mots-clés est primordial. Le fait de changer régulièrement son contenu, de l’adapter et de le mettre à jour sont des actions très importantes dans le référencement des moteurs de recherche.

Ensuite, il y a bien sûr d’autres points qui sont pris en compte tels que le fait que son site soit responsive (qu’il s’adapte de la version desktop à la version smartphone), que son HTML soit propre, qu’il y ait des balises, que la vitesse de chargement soit rapide et ne prenne pas dix minutes pour charger une nouvelle page, que l’URL soit bien écrite etc.


Google vérifie si chaque page du site répond à certains critères et l’optimisation permet d’améliorer la qualité des différentes pages.


La première chose à faire pour chaque page est bien sûr de trouver une stratégie de mots-clés. Ces mots-clés devront se retrouver plusieurs fois sur la page en question et être souvent mis en gras pour faire comprendre à Google le sujet dont parle la page. L’utilisation des balises sémantiques est très importante (des H1, les titres principaux, jusqu’aux H6) afin de prioriser l’information à lire.


Ensuite, viennent d’autres points à respecter tel que le fait de créer du contenu inédit et propre à vous. Google sanctionne les plagiats grâce à des robots qui scannent les pages des différents sites présents sur Internet. Le fait d’avoir un blog sur son site est aussi important parce qu’il permet d’apporter de la nouveauté régulièrement en écrivant sur de nombreux sujets. Finalement, pour les images utilisées dans nos articles ou sur nos pages, il faut absolument que celles-ci soient optimisées (une légende, un attribut ALT, une taille pas trop volumineuse etc).

Comment vérifier que son SEO fonctionne bien ?

La première chose qui permet de vérifier la qualité de notre SEO, c’est de voir notre position sur les moteurs de recherche. Généralement, lorsque l’on se retrouve sur la première page du moteur lors d’une requête spécifique, c’est que notre site est bien optimisé.


Si en plus notre site se trouve dans les trois premiers résultats, alors nous avons encore plus de chances de voir l’utilisateur cliquer dessus. Soyons clair, les internautes ne prennent plus le temps de visiter d’autres pages que la première.


N’oublions pas non plus que le SEO est en constante évolution. Il faut se maintenir à jour le plus possible et faire ce qu’on appelle des « veilles », c’est-à-dire de lire des articles sur le sujet pour rester à jour et connaître les nouveautés autour du SEO.

Voici quelques exemples des dernières nouveautés à prendre en compte lorsque l’on fait du SEO :

  • « mobile first » : aujourd’hui, de plus en plus d’utilisateurs naviguent sur les sites web directement via leur smartphone. Si notre site n’est pas responsive et n’offre pas une expérience optimale de navigation sur téléphone, le visiteur est plus que susceptible de quitter notre site et de ne plus y revenir.

  • « HTTPS » : le S signifie Secure. Google met de plus en plus de côté les sites web qui n’ont pas ce protocole « secure » et souvent, bannit même les « http » de ses premières pages de résultats.

  • « Géolocalisation » : celle-ci est de plus en plus importante pour les moteurs de recherche. Bien souvent, si un visiteur fait une recherche d’épicerie de produits locaux depuis son domicile, Google va lui proposer en premier des épiceries se trouvant autour de lui grâce à la dernière localisation enregistrée dans son téléphone, sans même que celui-ci ait précisé la ville en question. Il est donc important d’inscrire quelque part sa localisation lorsque l’on crée son site web.

  • « Les vidéos » : de plus en plus, on remarque que le contenu visuel a un impact beaucoup plus important pour les utilisateurs. Intégrer des vidéos dans notre communication et sur nos sites est un bon moyen d’optimiser son référencement.

J’espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas si vous avez des questions ou une thématique que vous aimeriez que l’on aborde dans nos prochains articles ☺️


See you soon,

Romane. ☀️